Accueil / Témoignage

Parents

Vous avez écrit un texte que vous aimeriez partager ? Soumettez-le à notre équipe : contact@apprivoiserlabsence.com

Quatorze ans sans mon Nicolas

Quatorze ans que j’ai perdu mon Nicolas, il n’avait que dix-sept ans mais je pense tous les jours à lui, il me manque tellement, je l’aime tant. Depuis, j’ai parcouru du chemin, rencontré du monde mais finalement je me retrouve continuellement seule car la perte de mon enfant m’a définitivement coupé des autres. La solitude ...
Lire la suite »

Cette absence, ton absence…

Il y a si longtemps maintenant… Et cela me semble parfois si proche… Cette absence, ton absence… Cyril, mon enfant, mon roi, emporté par cette leucémie assassine… A l’âge où l’insouciance est reine. Car avoir quatre ans quelle merveilleuse perspective… Chérir sa maman, ne jurer que par elle ! Oh mon être d’amour ! Ce ...
Lire la suite »

Rester confiant malgré tout

La perte d’un enfant signe la fin d’une certaine insouciance. Mais ce n’est pas la fin de la confiance dans la vie. Longtemps j’ai eu peur. La mort s’est invitée sans que je ne la voie venir. La vie avait jusqu’alors le goût d’une certaine insouciance. Je vivais dans un registre de la vie où ...
Lire la suite »

Antoine

Le 12 juillet 2006, tu quittais ce monde après t’être battu avec beaucoup de courage pendant six mois contre un cancer. Dix ans après la vie continue malgré tout… Même si tu nous as quittés beaucoup trop tôt, ta présence est toujours dans la maison. Sur le balcon de ta chambre, il y a toujours ...
Lire la suite »

Dix ans sans toi…

Dix ans après, vite un mouchoir car les larmes me submergent, je ne vois plus rien, je m’arrête comme interdite. Je fais le décompte du temps comme le premier soir sans toi, le premier matin, le premier mois, la première année. Dix ans après, je cherche désespérément l’odeur de tes cheveux, l’esquisse de ton sourire ...
Lire la suite »

La rentrée sans nos enfants ? Non, ils nous guident !

La rentrée… Face à soi-même et seul(e)? Non! La présence des “autres” nous est indispensable face au manque, au vide, à l’absence. Savoir raison garder quand par moments le vertige du vide, la tentation de voyage vers des rivages inconnus nous saisissent, quand ces étés interminables s’achèvent enfin dans des ciels pluvieux et nuageux ! ...
Lire la suite »

Pour toi, ma Lili

Tu étais partie comme tous les mardis matin à 7h30 avec le bus. La veille, je me souviens, tu m’avais taquinée comme à ton habitude. Je me souviens même que le dimanche, tu étais restée auprès de Jean-Paul et moi, étonnés que nous étions car tu étais comme un fantôme ces derniers temps. Toujours avec ...
Lire la suite »

La vie malgré tout

« Un an après la mort de notre fils Nicolas, notre famille n’avait pas progressé sur le chemin du deuil. Nous étions tous emmurés dans notre chagrin immense : nous n’allions plus vers les autres, restant incapables de communiquer ou de nous projeter dans l’avenir, souffrant du fait que plus personne ne semblait tenir compte ...
Lire la suite »

Nouvelle présence de l’enfant

“Quand je ne vais pas bien aujourd’hui, six mois après la mort de Nicolas, je vais au cimetière, je lui parle et je suis bien. C’est un peu comme si c’était moi qui lui avais donné des forces jusqu’à sa mort, et c’est lui qui m’en donne aujourd’hui.” Mme I. “Pour revivre, il faut continuer ...
Lire la suite »

Le couple

“Je voudrais aussi parler de la souffrance dans notre couple, parce que, souffrir à deux, c’est finalement souvent constater que l’on souffre seul, l’un à côté de l’autre, même si l’on a la chance d’être à deux. La souffrance, en fait, c’est pour moi l’apprentissage de la solitude, même au cœur de la tendresse ou ...
Lire la suite »