Accueil / Actualité / Mieux traverser le deuil lance une plateforme d’écoute 24/24

Mieux traverser le deuil lance une plateforme d’écoute 24/24

mieux-traverser L’épidémie de coronavirus abîme nos rituels de deuil pour des raisons sanitaires que personne ne conteste, mais dont les conséquences peuvent être importantes. A la douleur de ne pas pouvoir accompagner son proche en fin de vie, s’ajoute celle de ne pas être en mesure d’organiser des obsèques dignes de ce nom, alors que celles-ci sont source de réconfort et de lien social. Une double peine qui ajoute de la souffrance à la souffrance et porte en elle le risque de troubles psychologiques à plus ou moins long terme. “Les émotions intenses qui suivent la perte d’un proche font appel à tous les liens possibles d’affection, d’amour ou d’amitié. En période d’épidémie, on est coupés de ces liens. On est privés du soutien charnel, viscéral de serrer les gens dans les bras. De ces rituels où les gens sont collés, où ils se serrent les coudes, rappelle dans Télérama, le psychiatre spécialiste du deuil, Christophe Fauré. L’être humain a besoin d’avoir des témoins, des interlocuteurs juges de sa peine. Non pas pour s’y complaire, mais parce que c’est un besoin premier pour gérer une situation de souffrance.

Apprivoiser l’Absence en première ligne

Pour éviter que des milliers d’endeuillés se retrouvent seuls avec cette douleur, la plateforme Mieux traverser le deuil a lancé mi-avril un service d’écoute 24h/24h. La mise en relation avec un(e) écoutant(e) peut se faire, au choix, via une conversation audio, ou par un échange en vidéo ou un “chat” si l’appelant le désire. La durée des entretiens varie de dix minutes à une heure. Huit cents bénévoles assurent jour et nuit la réception des appels. Une écoute de première urgence qui permet de témoigner du manque de la personne disparue, de la souffrance qu’il génère, et de la violence particulière imposée par les conditions dans lesquelles doivent se dérouler les obsèques en période de confinement.

Pour réussir ce tour de force, la jeune équipe a travaillé d’arrache-pied pendant des semaines, et s’est attachée le concours d’une centaine d’associations d’accompagnement au deuil ou à la fin de vie. Apprivoiser l’Absence a d’emblée répondu présente et quinze bénévoles sont régulièrement partie prenante de l’équipe des écoutants mis en place par la plateforme.

Retransmettre la cérémonie des obsèques en direct

Mieux traverser le deuil a parallèlement mis en place un autre service : la possibilité de diffuser les obsèques en direct à partir d’un simple smartphone (celui des pompes funèbres ou de la famille) sur un de ces espaces privés de la plateforme. Objectif : permettre aux proches qui ne peuvent pas se déplacer pour cause de confinement, d’assister aux obsèques à distance. La solution est “imparfaite”, convient Damien Boyer, mais elle reste “une bonne alternative”. “Les cérémonies ont une dimension collective : on s’unit, on se sert les coudes, on réalise ensemble la réalité, on rend hommage. Ce service gratuit permet de recréer ce moment d’union.“ La vidéo reste ensuite disponible pendant une semaine en replay.

Accéder au service Obsèques en direct >>

3 commentaires

  1. Merci beaucoup... J’ai perdu mon papa.
    C’est ma plus grande nouvelle.
  2. Mon fils de 27 ans a été retrouvé mort dans sa chambre il y a dix jours
  3. Bonsoir Lysiane,
    Mon fils de vingt-et-un ans est décédé en novembre dernier dans son sommeil. Oh! que je vous comprends!!!
    Courage à vous.

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Votre commentaire sera publié après validation.

*