Accueil / Non classé / Apprivoiser l’Absence : ce que vous en pensez

Apprivoiser l’Absence : ce que vous en pensez

Après 25 années d’existence où elle est venue en aide à environ un millier de parents, Apprivoiser l’Absence a souhaité prendre un temps pour mesurer le chemin parcouru, et réfléchir à d’éventuelles évolutions pour l’avenir. Qui mieux que vous chers parents pouviez nous y aider. Vous avez été nombreux à répondre au questionnaire que nous vous avons adressé en juin dernier par Internet, et nous vous en remercions. Il était donc légitime que nous vous rendions compte des résultats, que vous pourrez découvrir en graphiques ici.

En préambule, sachez que vos réponses ont été très réconfortantes pour tous les bénévoles qui s’investissent parfois depuis des années au sein de l’Association. Le modèle de groupe d’entraide fermé auquel vous avez participé, a recueilli une adhésion très large. Avec le recul, vous estimez que ce groupe vous a aidé dans votre chemin de deuil, 90 % d’entre vous se déclarant satisfaits ou très satisfaits d’y avoir participé. Vous jugez également dans une proportion presque identique que le groupe d’entraide fermé « était bien adapté à vos attentes ».

Cette enquête confirme par ailleurs que le lien qui vous unit à l’Association perdure longtemps après votre participation à un groupe d’entraide. Il se manifeste de bien des manières : contact préservé avec des parents ou animateurs, engagement au sein de l’Association comme animateur ou pour des tâches diverses, soutien financier, participation à l’assemblée générale et aux manifestations organisées par Apprivoiser l’Absence, consultation du site, et bien évidemment évocation de l’existence de l’Association quand vous en avez la possibilité dans des discussions avec des amis ou des proches.

En creux, cette étude nous interroge aussi sur notre capacité à encore mieux nous faire connaître avec les outils de communication numérique d’aujourd’hui, à toucher des parents plus jeunes, et à imaginer la manière dont nous pourrions parfois prolonger les groupes d’entraide, comme un certain nombre d’entre vous le souhaite.

En conclusion, cette étude représente pour nous un formidable encouragement autant par les réponses que vous avez apportées à ce questionnaire, qu’aux nombreux messages de soutien et de remerciement que vous nous avez adressés à cette occasion. Soyez en chaleureusement remercié et comptez-nous sur nous pour poursuivre ce chemin entamé il y a maintenant vingt-cinq ans.


Principaux enseignements de l’étude en graphiques

Taux de satisfaction global

opinion groupe

aide

70% des répondants se sont déclarés très satisfaits (note 5/5), 17% assez satisfaits (note 4/5), 10% moyennement satisfaits (note 3/5), 4% pas satisfaits (note 2/5).

En dehors des groupes fermés, plusieurs suggestions nous ont été faites. Les principales étant :

  • 65 % rencontres d’un ou d’une demie journée
  • 40 % Rencontres moins formelles autour d’un café
  • 18 % Groupes ouverts
  • 9 % Rencontres en vidéo conférences

Autres suggestions : rencontres après les groupes, forum Internet, Atelier d’art thérapie (pourquoi pas ?)

 

Désirez-vous garder le contact avec l’association ?

Oui grâce à :

  • 61 % une lettre d’info électronique
  • 56 % par le site Internet
  • 28 % conférences projections débats
  • Page Facebook
  • Et une quinzaine désirent garder le lien par une lettre imprimée envoyée par la Poste

 

Non, car (seulement six personnes ont expliqué les raisons pour lesquelles elles veulent tourner la page) :

  • Je ne ressens plus le besoin
  • Grâce au groupe d’entraide, j’ai pu avancer et je veux tourner la page.
  • Plus envie
  • Chacun a sa propre histoire. Et l’on ne peut, à mon avis, construire avec la souffrance des autres parents (avec des “départs” très différents). Nous avons passé des moments ensemble. Mais cela n’enlève pas la souffrance au fond de notre coeur. Chacun a son propre deuil à faire…
  • Je ne remercierai jamais assez l’association sans laquelle je ne pense pas que j’aurais réussi à reprendre le cours de ma vie. Je ne vis plus aujourd’hui avec cette douleur de tous les instants. Ma fille disparue m’accompagne mais ce n’est plus dans la douleur. Je sais aussi que cela est bien fragile, que cette douleur peut me submerger à nouveau. J’ai apprécié de recevoir la lettre de liaison pendant longtemps et si je ne souhaite plus la recevoir c’est parce qu’elle me touche et les témoignages des parents me replongent dans cette douleur.
  • Non, car j’ai fait le tour de question aujourd’hui et que je me suis fait aider par ailleurs.

 

Comment soutenez-vous l’association ?

Quelles actions sont entreprises par ceux qui continuent à se sentir proches de l’association ?

  • 86 % parlent de l’association
  • 77 % apportent un soutien financier
  • 40 % assistent à des conférences
  • 35 % consultent le site web
  • 20 % assistent à l’AG

 

Plusieurs personnes indiquent qu’ils aimeraient garder le contact mais l’éloignement géographique rend cela impossible.

Enfin, plus de 90% des répondants ont gardé le contact avec les membres de leur groupe d’entraide, et la moitié est toujours en relation avec les animateurs.

 

Vous et l’association demain

Parmi les 138 répondants, 55 se sont exprimés sur cette question.

  • 21 indiquent vouloir devenir animateur
  • 17 veulent participer aux fonctions support
  • 11 veulent aider à rechercher des financements et adhésions

Une vingtaine de parents désirant s’investir nous ont fourni soit leur mail, soit leur téléphone pour que nous les contactions.

 

Profil des répondants

profil

 

age

 

quelle année

Méthodologie

Au mois de juin, un questionnaire a été envoyé à environ six cents adhérents ou anciens adhérents. Près de 140 réponses ont été reçues et analysées au cours du mois de juin et début juillet 2018. Environ un parent sur cinq étant passé dans nos groupes d’entraide au cours des sept dernières années a répondu au questionnaire.

Un commentaire

  1. J'ai connu Apprivoiser l'Absence par Marie Odile Blanty en 2010 suite à la mort de Batiste mon fils et François mon frère en 2010. J'ai eu la chance de participer à plusieurs conférences en 2011 et 2012 de rencontrer Dominique Davous et Françoise, et Olivier Milot puisque je jouais mon spectacle "J'ose, l'orange dans le noir" au théâtre du Lucernaire pour l'association. Je n'ai pas fait de groupe de parole mais les échanges lors des conférences ainsi qu'avec Dominique et Marie Odile m'ont beaucoup aidée.
    Aujourd'hui j'accompagne chaque année des personnes endeuillées d'enfant ou de parents. Je viens de redécouvrir votre lettre que je ne recevais pas, peut-être parce que je n'ai pas adhéré ces dernières années.
    Cela m'a émue, merci de me l'avoir envoyée; d'ailleurs, je suis toujours en contact avec Dominique et peut être mon nouveau spectacle "Coeur Sacré Oui à la Vie", la suite de "J'ose", est un élan de joie à partager avec d'autres parents... A bientôt de vous lire, merci d'exister, Isabelle

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Votre commentaire sera publié après validation.

*