Accueil / Vidéo / France 5 – Allô, docteurs !

France 5 – Allô, docteurs !

Le 20 janvier 2014, le magazine de la Santé (animé par Michel Cymès et Marina Carrère d’Encausse) a eu pour thème : Le deuil d’un enfant vécu par le couple. A cette occasion, deux parents de l’association, ont apporté leur témoignage.

Un commentaire

  1. Bonjour,
    Mon fils est décédé à l'âge de 24 ans, suite à un accident du travail. Accident survenu le 30 janvier 2014, il est tombé dans le coma transféré aux urgences en soins intensifs, il ne s'est jamais réveillé après huit jours de coma artificiel dû au traumatisme crânien très important, à cause d'un patron qui ne respecte pas les règles de sécurité. L'hôpital m'a appelée pour me demander mon accord de le débrancher car son hématome avait envahi son cerveau, ses organes n étaient plus irrigués, je n'ai eu le choix que de le laisser partir; dans la foulée ils m'ont demandé pour faire un don d'organes.
    Le lendemain préparation de ses funérailles, nous avons pris la décision de l'incinérer et de placer son urne sur la tombe de ses grands parents paternels. J'ai voulu une cérémonie digne de sa personne, il était sportif gardien de but, il était compagnon du devoir, etc. Deux mois avant ce drame, nous avons été chercher son diplôme premier de sa promotion en BP couverture; en cadeau, un voyage à Barcelone et il avait gagné un autre voyage celui de son choix, je les ai mis dans son cercueil.
    Deux mois après son enterrement, coup de téléphone, sa copine m'annonce qu'elle est enceinte de mon fils. Nous avons discuté et elle m'a dit qu'elle le gardait. Que dire ? Elle m'a réclamé une attestation comme quoi ils vivaient ensemble chez moi. Pourquoi ? Ses paroles tournent souvent autour de l'argent. Enceinte d'environ 5 mois, elle a voulu me rencontrer, chose que j'ai faite; elle est venu m'annoncer qu'elle nous mettait en justice pour une recherche ADN car elle avait besoin d'argent, qu'un enfant coûtait cher. Je suis très choquée, comment peut-on faire de telles choses ? Comment faire le deuil de son enfant dans de telles circonstances ? Pour moi, elle ne voit que l'argent; mon fils doit être écœuré de voir ce qui se passe. Cela fait un an et neuf mois que mon fils est décédé et je suis toujours au tribunal pour son accident de travail et celui de la recherche ADN. Je suis fatiguée, épuisée. Que faire ?

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Votre commentaire sera publié après validation.

*