Accueil / Témoignagepage 4

Témoignages

Vous avez écrit un texte que vous aimeriez partager ? Soumettez-le à notre équipe : contact@apprivoiserlabsence.com

La solitude

” Quand je regarde en arrière, un seul mot me vient à l’esprit : solitude. Quelle que fût l’activité, quel que fût le nombre de gens autour de nous, ce fut une époque solitaire et vide. Tout notre sens de la vie fut perturbé. J’aime à penser que nous avons bien fait de cacher nos ...
Lire la suite »

Le choc

” A la seconde où j’ai appris que ma fille était morte, un grand cri s’est libéré de ma gorge et il ne voulait plus s’arrêter. Il a fallu qu’une voisine me presse très fort dans ses bras et soudain je me suis tue ; évidemment, de là un énorme chagrin m’a envahie et je ...
Lire la suite »

La révolte

” Elodie était une petite fille ravissante, pleine de joie de vivre. Elle nous aimait et nous l’aimions. Alors pourquoi ? Pourquoi notre enfant ? Cette question, à laquelle nous ne trouvons pas de réponse, revient toujours. Dans les moments difficiles de sa maladie, elle a eu un courage extraordinaire, elle voulait guérir et, malgré ...
Lire la suite »

Impossible oubli

Papy depuis un mois d’une petite fille, je reste entre émerveillement et angoisse. En même temps, je sais que cette douleur ne s’arrêtera jamais car elle fait intégralement partie de ma vie, elle est ce que je suis ; et en même temps, m’émerveiller sincèrement et tranquillement de cette petite vie nouvelle me donne une ...
Lire la suite »

La vie de tous les jours

” Nous regardions tout différemment, le monde entier n’avait plus d’importance. Tout nous paraissait si futile : un film, un débat politique, une compétition sportive, tout ce monde qui s’agite pour rien, alors que l’essentiel est ailleurs… L’essentiel c’est Delphine, ce sont la vie et le bonheur des enfants. ” Alain ” Les anniversaires aussi ...
Lire la suite »

L’anesthésie

” Après cette période d’intense douleur, je n’ai pu que me résigner. Mais, moralement, je n’allais pas mieux. Je restais de longs moments sur mon fauteuil, à ne rien faire, à n’avoir envie de rien. Je ne parlais pas, ou du moins presque pas. Je n’avais pas envie de communiquer avec qui que ce soit, ...
Lire la suite »

Un phare dans ma nuit

Un père dont le fils s’est suicidé, c’est un navire à la dérive. Dans cette navigation en eaux troubles et mouvementées, il faut trouver des criques à l’abri du vent du large où l’on prendra quelque repos, où la houle cessera pour un moment de vous malmener. C’est Apprivoiser l’Absence qui m’a apporté ces points ...
Lire la suite »

La vulnérabilité à la parole des autres

Dans la situation de grande douleur où l’on se trouve après la mort de son enfant, j’ai souhaité témoigner de ma forte sensibilité aux paroles de l’entourage au travers d’exemples vécus. Une phrase lancée sans réfléchir peut faire mal. Une autre peut réconforter. Il faut du temps pour apprendre à poser la parole d’autrui à ...
Lire la suite »

Journée “Frères et soeurs” à Paris

Apprivoiser l’Absence a organisé le 24 novembre 2012 un atelier “Frères et sœurs en deuil” animé par Valérie Brüggeman, sœur endeuillée et psychothérapeute et par Agnès Carpentier, maman en deuil et animatrice à Apprivoiser l’Absence Paris. Plusieurs participants ont tenu à apporter leur témoignage sur cette journée. Une journée éprouvante, mais riche et constructive La ...
Lire la suite »

Hommage à Jean Monbourquette

Quand je pense à Jean, il ne me vient que de la lumière… Son regard si bon et bienveillant, ses encouragements pour lancer chacun sur un chemin où il développe ses talents. Sa connaissance si complète et compétente de l’âme humaine et des ressorts de nos vies psychologiques. Sa capacité à rendre simple les rouages ...
Lire la suite »