Accueil / Presse / Le deuil d’un enfant est et restera toujours intolérable

Le deuil d’un enfant est et restera toujours intolérable

Pour l’écrivain, dont la fille est morte est morte d’un cancer en 1996, ergoter sur le nombre de jours de congés à accorder aux parents en deuil a quelque chose d’indécent. Néanmoins, le législateur ne doit pas, selon lui, renoncer à trouver une réponse.

Télécharger cet article

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

Votre commentaire sera publié après validation.

*